Entretien du monstera : Le guide pour en prendre soin – La Belle Bouse

Livraison offerte en point relais dès 59€ d'achat et à domicile dès 80€ d'achat

Entretien du monstera : Le guide pour en prendre soin

Le monstera est l’une des plantes les plus vendues et adoptées dans nos intérieurs ! Et pour cause, c’est une plante robuste et facile d’entretien, qui apporte une petite atmosphère exotique avec ses feuilles d’un graphisme symbolique tout droit sorti d’une île paradisiaque. Il est souvent confondu avec son cousin, le philodendron, ce qui lui vaut son surnom de faux philodendron.

deux pots monstera

Les différentes variétés de monstera

En plongeant plus profondément dans le royaume des Monstera, découvrons les subtilités de chaque variété. Si le Monstera Deliciosa règne en maître, sa variété variegata offre une élégance unique. Le Monstera Adansonii, également connu sous le nom de "masque de singe", fascine par son feuillage aéré.  Ajoutons à cela le Monstera Minima, souvent confondu avec son homonyme, et le rare Monstera Obliqua au feuillage délicatement perforé.
  • Le monstera deliciosa : c’est la variété la plus commune dans nos intérieurs. Son appellation de deliciosa vient de ses fruits, qu’on appelle cérimans, et qu’elle produit rarement chez nous. Une fois mûrs, ces fruits ont un goût de banane, d'ananas, et de poire. Attention, en période de maturité, quand ils sont encore verts, les cérimans sont toxiques !
  • Le monstera variegata : c’est la version variegata de la monstera deliciosa. Ses feuilles vertes sont décorées de jolis panachés blancs.
  • Le monstera adansonii : aussi appelé masque de singe (monkey leaf) ou plante gruyère, en référence aux trous de son feuillage aéré.
  • Le monstera minima : cette plante robuste a des feuilles veinées et découpées, et peut grandir en jolies lianes. En réalité, ce n’est pas vraiment un monstera, son vrai nom est Rhaphidophora Tetrasperma.
  • Le monstera obliqua : c’est une espèce rare au feuillage délicat, entièrement perforé.
  • Monstera subpinnata : de croissance rapide, cette plante a un feuillage segmenté.
  • Le monstera minima : cette variété n’est en réalité pas un monstera. On le compare très souvent au monstera deliciosa, et c’est pour ça qu’on le surnomme “mini monstera” (minima). Son vrai nom est Rhapidophora tetrasperma et il s’apparente plus à une autre plante d’intérieur commune, le pothos.
Rhapidophora tetrasperma

Le Rhapidophora tetrasperma. Photo: greeneryunlimited.co

Comment prendre soin d’un monstera ?

Au-delà des soins de base, prenons en considération des techniques avancées. La taille régulière, essentielle pour éliminer les feuilles indésirables, peut également stimuler une croissance plus vigoureuse, surtout si elle est effectuée au début du printemps. Le nettoyage, souvent négligé, devrait être effectué avec un chiffon doux imbibé de savon noir pour révéler la véritable splendeur des feuilles.

Les bonnes pratiques pour avoir un beau monstera

  • Le tailler : pensez à enlever les feuilles mortes ou jaune au fur et à mesure. S’il est trop grand, vous pouvez aussi le tailler sans risque au début du printemps.
  • Le nettoyer : les belles feuilles du monstera ont tendance à prendre la poussière ! Vous pouvez les nettoyer avec un chiffon doux des deux côtés, avec un peu de savoir noir.
  • Le faire pivoter : comme cette plante pousse en direction de la lumière, pensez à le pivoter pour qu’il puisse se développer harmonieusement. 
  • Le tuteurer : vous pouvez attacher le monstera avec un tuteur afin de stimuler son développement. Il vous offrira des feuilles encore plus belles !

Quel est l'exposition idéale pour un monstera ?

Le monstera appréciera une exposition lumineuse, mais sans soleil direct, car cela brûlera ses feuilles. Une fenêtre orientée ouest ou une lumière tamisée naturelle fera l’affaire, ou bien près d’une fenêtre avec un voilage. Attention à ne pas le placer trop près d’un radiateur, car cette plante d’origine tropicale a besoin d’humidité.

Sa température idéale est aux alentours de 20°C.

feuilles monstera deliciosa

Quel est le substrat parfait ?

Optez pour un pot de culture troué pour évacuer tout excès d’eau, et d’une taille adaptée à la taille du système racinaire de la plante (attention à ne pas le placer dans un pot trop grand, cela favorise le pourrissement des racines).

Si vous avez une soucoupe, pensez à bien la vider régulièrement.

Pour la composition de son substrat, mélangez à peu près ½ de terreau pour plantes vertes, ¼ de perlite et ¼ de fibre de coco ou d’écorce de pin.

Fertiliser votre Monstera !

Pousser votre Monstera à son plein potentiel de vitalité et de verdure exige une attention particulière aux nutriments dont il a besoin, et c'est là que La Belle Bouse entre en scène. La Belle Bouse, est spécialement formulée pour répondre aux besoins complexes du Monstera. Enrichie en éléments nutritifs essentiels tels que l'azote, le phosphore et le potassium, La Belle Bouse offre une solution équilibrée, favorisant une croissance saine et une feuillaison luxuriante.

Conçu avec soin, La Belle Bouse va au-delà de l'apport nutritif de base. Grâce à sa formule spéciale, elle stimule le système racinaire, renforçant la structure de la plante pour une stabilité accrue. Son action favorise également une résistance naturelle aux stress environnementaux, contribuant ainsi à maintenir la vitalité de votre Monstera tout au long de l'année.

L'utilisation de La Belle Bouse est simple et efficace. Appliquez le fertilisant toutes les deux mois pendant les périodes de croissance active.
Cette attention particulière à la nutrition de votre Monstera assurera non seulement une esthétique florissante, mais également une santé globale renforcée.

Comment arroser le monstera ?

  • Au printemps et en été, le monstera apprécie un substrat légèrement humide, sans eau stagnante dans la soucoupe (cette plante redoute l’excès d’eau, ce qui peut faire pourrir ses racines). Pensez aussi à lui offrir de l’engrais pendant sa période de croissance, environ toutes les deux semaines.
  • En hiver, attendez que la surface de la terre soit bien sèche avant d’arroser de nouveau et stoppez les apports d’engrais.

Comment soigner un monstera malade ?

Les feuilles du monstera sont tachetées de marron

Cela peut être signe que votre monstera est brûlé par la lumière du soleil. Essayez de l’éloigner de la fenêtre ou placez-là derrière un voilage léger.

Les feuilles ont des bords bruns

Il est possible que l’air de votre intérieur soit trop sec pour le monstera. En effet, cette plante tropicale apprécie une humidité élevée dans l’air, d’environ 60% d’hygrométrie.

Il n'y a pas de trous dans les feuilles

Pour les jeunes plantes, c’est tout à fait normal ! Au fur et à mesure de leur croissance, des alvéoles apparaissent alors que les feuilles grossissent. Sinon, cela peut signifier que le monstera ne bénéficie pas assez de lumière.

Jaunissement des feuilles

Si les feuilles jaunissent, il est possible que votre monstera ait un excès d’eau. Si il y a quelques feuilles qui jaunissent de temps en temps, par contre, pas de panique, c’est tout à fait normal !

Coupez les feuilles devenues jaunes et vérifiez l’état du substrat et de la soucoupe si vous en avez une. Laissez bien sécher avant d’arroser à nouveau.

feuilles jaunes monstera

Quels sont les parasites qui attaquent le monstera ?

Vous pouvez aussi consulter notre article sur les différents parasites et maladies des plantes pour en savoir plus.

Les araignées rouges

Ces parasites sont de très petite taille (sans dépasser les 6 millimètres). On peut remarquer leur présence avec les petites toiles autour des feuilles et des tiges, ainsi que la substance collante sur les feuilles. Pour s’en débarasser, il est possible d’utiliser une solution à base de savon noir ou d’alcool.

Les cochenilles farineuses

Ces petits insectes blancs doivent leur nom à la substance farineuse et poudreuse qu’elles laissent sur les plantes, qui est signe de leur présence. Elles se nourrissent de la sève des plantes, ce qui creuse des plaies sur toute la surface des plantes, et cela empêche leur bon développement. Pour les éliminer, vous pouvez aussi avoir recours à une solution d’alcool ou de savoir noir, ou bien vous pouvez les retirer une à une avec un coton tige imbibé d’alcool.

petites feuilles monstera

Comment multiplier un monstera ?

Il est possible de diviser la plante pendant le rempotage mais cela n’est pas souvent sujet à de bons résultats. Préférez les boutures et coupez une tige en dessous d’un nœud, et mettez-la dans l’eau quelques jours. Quand les racines auront poussé, vous pouvez planter votre bouture dans un terreau léger.

Conseils Spécifiques pour le Repiquage

Lorsque vous envisagez le rempotage, choisissez un pot perforé adapté à la taille des racines. Un mélange bien équilibré de terreau, de perlite et de fibre de coco garantit un drainage optimal. Pour maintenir une santé radiculaire optimale, videz régulièrement la soucoupe.

Le monstera est-il toxique ?

Oui ! Le monstera possède une sève irritante pour les animaux et pour les humains. Ingérée par nos animaux, elle peut porter atteinte à leur système digestif et rénal. Portez des gants lors de la taille.



Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés